Edito : Le blog est mort, vive le blog

Publié le par Ether


    « Ceci n’est pas un blog » : les observateurs aguerris auront remarqué l’épithète de la page d’accueil, voulant annoncer d’emblée la couleur. Dans cet espace, pas de photos de mes amis, pas de récit de vie privée, et aucune petite phrase énumérant mes couleurs, fringues, desserts, portables, chaussettes préférées. Certes Internet peut être un outil commode pour rendre accessibles des photos de vacances ou des carnets de voyage, ou tout simplement, des trouvailles du quotidien, que par la mise en ligne on encourage en les diffusant. Mais si vous cherchez sur ce blog de l’ « extimité », ce nouveau concept inventé par les psychologues pour décrire l’intimité que l’on expose à tous, passez votre chemin ! « 3,2 millions de Français ont déjà créé leur blog, selon l’Institut Médiamétrie », dixit L’Express (n° 2876, 17>23 août, p. 56). A quand les 60 millions de bloggeurs-consommateurs, enfermés dans leur bulle ? A quand la fin de l’entreprise collective ? (ah mais c’est vrai, j’oubliais, collectif est bannis du langage de la novlangue, je risque de passer pour une sympatisante LCR !)
    
Alors les blogs oui, mais pas comme vitrine de soi, pas comme instrument de l’égoïsme, et j’ose le dire, à contre-courant de tout ce qui nous y pousse aujourd’hui, « le moi est haïssable », surtout à notre époque où il est mis en scène sans vergogne, où la quête intérieure est suspecte et où l’on préfère l’affirmation-exhibition. La vitrine de soi est d’abord une vitrine, la consommation de soi d’abord une consommation, et il est dans l’intérêt évident du marché de nous conduire à cette débauche du moi. Alors résistons, ne soyons pas « privé », car privé rime avec « privatiser » !

 Ritournelles se conçoit plutôt comme un fanzine sur internet, avec tout ce que le mot « fanzine » comporte de fabriqué maison : désolée pour les copyrights des photos, promis-juré-craché, j’enlève tout photo à la première injonction, et je n’emprunterais pas celles des albums, photos, expos que je ne chroniquerais pas en positif. Encore une chose : Ritournelles est ouvert à l’entreprise collective : si donc vous souhaitez apporter vos chroniques au moulin de ce « webzine », c’est avec plaisir ! Dans la mesure où celles-ci sont en osmose avec la philosophie du lieu… toute tentative de persuasion est d’ailleurs la bienvenue, il suffit simplement d’envoyer un mail à  leblogritournelles@gmail.com .

Et que
Ritournelles fasse boule de neige !

Publié dans A propos de ce blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Bonjour,Voilà une approche du blog que je partage vraiment.Et de plus certains de vos articles se recoupent avec ceux de l'ESPACE DES ARTS SONNANTShttp://desartsonnants.over-blog.com/Longue vie à votre vrai faux blog et bonnes boules de neige.Gilles Malatray
Répondre
E
merci pour ces encouragements! et bravo pour votre blog, ainsi que le site web des arts sonnants, ça a l'air super, je me suis inscrite à la newsletter du coup...et bon vent sonore!aude